Accueil » Rénato de la Verga » Biographie & Photos

Rénato de la Verga : biographie

(1933-2012)

Renato-delaVerga-port-aberwrach-glinglin
Rénato lors de la remise du « Glinglin d’Or » sur le port de l’Aber-Wrac’h (BRETAGNE). DR.

Rénato de la Verga, de son vrai nom René Le Verge, est né sur l’île de Porquerolles le 23 décembre 1933. Une carrière de cadre technique va lui permettre de découvrir de nombreux horizons en France et le mènera jusqu’en Italie avec sa famille.

Angoissé, en quête d’un équilibre intérieur et d’harmonie, René va s’initier à plusieurs disciplines et trouvera dans le Bouddhisme Zen une voie magistrale pour combler cette délicate recherche. C’est à cette occasion qu’il fréquentera assidûment la communauté active fondée par le grand maître Deshimaru.

Au milieu des années 90, Rénato n’est encore « que » René, un jeune retraité plein d’envies irrépressibles de création. Il commence alors à « bricoler » (selon ses propres termes), notamment à partir des bois flottés qu’il récolte sur les plages du nord Finistère. Il ne s’arrêtera plus.

Sa première exposition se tient en décembre 1996 dans un centre commercial, dans le cadre d’une manifestation organisée par les Restos du Cœur. Quelques semaines plus tard, à l’occasion d’un billet dans Le Télégramme, René devient Rénato de la Verga, artiste détonnant dont le style, entre art brut et humour potache, ne tarde pas à distraire les habitants du pays des Abers.

Pour Rénato, les exhibitions vont se succéder et son atelier, « posé » au milieu du jardin familial, ne cessera plus de s’animer au rythme des inventions de l’artiste. Les œuvres de l’artiste auto-proclamé érotico-mystique, rapidement prolifiques, trouvent refuge dans deux expositions permanentes successives : d’abord à la Crêperie du Port puis au Café l’Escale à l’Aber-Wrac’h.

Rénato réussit la prouesse d’être présent à la fois dans des manifestations festives locales que dans des lieux sacrés (comme la Chapelle de Lesneven, son exposition la plus remarquable), mais encore dans les cafés de la célèbre place Guérin à Brest, qui possèdent tous des « Rénato » ! Plasticien avant tout, également diffuseur de tracts tournant en dérision l’actualité ou la société, Rénato laisse derrière lui une oeuvre très hétérogène et aura exploré nombre de techniques et tant de courants spirituels.

L’inventaire de cette œuvre singulière reste à faire, une tâche que le présent site internet s’emploie à assumer.

Photos