Accueil » Blog actu » Black Friday, Hommes perdus

deshimaru boddhidharma

Black Friday, Hommes perdus

Quand Taisen Deshimaru arriva en Europe, en France dans les années 60, il déclara que l’homme européen occidental était fin prêt pour le Zen, car il était perdu, confondu par ses désirs. Que penser de ces scènes épouvantables de course à l’achat compulsif, maniaque, drogué et pour le moins hystérique ?

Alors que le Black Friday s’est installé en France et que Noël approche, je voulais partager avec vous une citation du grand Maître Zen que fut Deshimaru, une citation qui hélas n’a non seulement pas pris une ride, mais au contraire, on pourrait ajouter que le monde occidental semble décidé à courir un peu plus vite vers son désenchantement, vers son autodestruction, dans une négation autoproclamée du spirituel et du sacré. Un reniement de ses fondations, qui ne peut aboutir qu’à une implosion sociétale. À moins de nous (r)éveiller.

Notre éducation basée uniquement sur la connaissance intellectuelle, nos religions et nos morales traditionnelles ne sont plus capables d’apporter des solutions, semble-t-il. Angoissés, désorientés, déséquilibrés, les hommes fuient dans les plaisirs momentanés et la facilité, s’éloignant ainsi de leur essence spirituelle et du vrai sens de l’Humanité. Les contradictions, les insatisfactions sont nombreuses, l’équilibre naturel des humains est rompu car ils ne savent plus vivre dans la condition normale du corps et de l’esprit.Maître Deshimaru, I shin den shin, août-septembre 1973.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *